Seigneurie de Guerguiniou – Kergrist


« La seigneurie de Guerguiniou s’étendait dans les paroisses de Ploumilliau (chef-lieu), de Botlézan, de Cavan et Caouennec, sa trève, de Ploubezre; elle relevait des seigneuries de Kermenguy (pour le manoir situé en Ploumilliau), de Guingamp (pour quelques convenants en Cavan et des terres en Botlézan et Caouennec) et de Runfau (pour la partie de son domaine qui se situe en Ploumilliau et Ploubezre) »1 2.

« Fief de Guerguiniou-Kergrist depuis 1628 formé par les titres des fiefs et rentes, de la seigneurie de Kergrist, s’étendant dans les paroisses de Cavan, de Caouennec et de Botlézan »3.

    La seigneurie de Guerguiniou possède une juridiction plusieurs fois mentionnée sans indication de degré4.

1 Succession des seigneurs de Guerguiniou – Kergrist


1.1 Les Cariou et Kerret


    Nous ne savons pas comment les Cariou deviennent seigneurs de Guerguiniou.

    Un lien existe entre les familles Cariou et de Kergorlay; en effet Yvon Cariou passera le rachat de Jehanne de Kergorlay en mai 1433 et sera encore recensé à Ploumilliau en 14386.

    Ce Conan Cariou est suzerain d’une seigneurie à Caouënnec :

« Fief de Guerguiniou-Kergrist : Nominacion et déclaracion des terres et héritages dont et des quieulx deffuncte Jehanne Hemery, dame en son temps de Kernevenoy, de Lohou, et auxi de Kerjanégan, décéda possesseure et saisie soubz et ou fié lige de noble Conan Cariou, signeur de Guernguyniou, sauff et exceptée une tierce partie que compète et appartient à Marie Héméry, famme espouse de noble escuier Guillaume Boterel, signeur de La Villaudon, à cause de son droit et advenant des successions de ses père et mère, comme juveigneure et seure germaine d’icelle deffuncte ; icelles choses sises et situées au treff de Couhaunec, en la parouesse de Cavan ; quelle nominacion nobles homs Charles Kernevenoy, signeur du dudit lieu de Kernevenoy, comme garde naturel de noble escuier Philippes Kernevenoy, son fils aisné, principal héritier noble d’icelle deffuncte sa mère, baille et présente pour certification du mynu afin du rachat deu à cause du décès d’icelle deffuncte, quele décéda le 28e jour de juillet derrain (aout 1478) 9».

- En 1503 Guillaume Cariou est cité à Ploumilliau10.

- En 1529, aveu à Jehan Cariou, sieur de Guerguyniou et de Penanguer, par Charles Olivier, pour des pièces de terre …(peut-être pas en Cavan Caouënnec)11.

Jean de Cariou est dit marié vers 1529 à Jeanne de Kergrist.

- En 1559 Renaud Cariou, fils des précédents, marié à Françoise L’Olivier, est seigneur de Guerguiniou12.

- Vers 1591 Jacques de Kerret, époux de Margilie Cariou, fille des précédents, est seigneur de Guerguiniou13.

- Pierre de Kerret, fils des précédents, est seigneur de Guerguiniou et vend cette terre en 1628 à Pierre de Kergariou14.


1.2 Les Kergrist :


    Analysons maintenant les « possessions » des Kergrist à Caouënnec.

    En 1503 « Vincent de Kergrist excusé pour ce qu’est informé il estre pauvre et carent d’heritages » est cité dans Cavan et Caouënnec15.

    Jean de Kergrist, sieur de Kerizriou (alias Kereriou) est déclaré prodigue et interdit de l’administration de ses biens en 1530, est alors mis sous la tutelle de son épouse Marguerite de Rosmar16.

    De quelle alliance vient ce Kerizriou ?

    Un Jean de Kergrist, seigneur de Kerezriou, est bien cité dans la généalogie des Kergrist, mais son rattachement n’est pas clair : il peut être soit fils de Jean, seigneur de Kergrist, et de Gillette Cozic, soit fils de François (fils de Jean et Jeanne Tanguy ci-dessous)17.

    En 1533, Kerrio (alias Kerriou) en Caouënnec est à Jean Kergrist18.

    Potier de Courcy attribue bien un domaine Kerriou, sans indication de paroisse, à la famille de Kergrist19.

    Guillaume de Kergrist, descendant de Jean et Marguerite de Rosmar, marié à Françoise du Harscouet vend Kerizriou au sieur de Kernon Quintin (un Quintin de Kernon en Rospez) le 22 novembre 162120.

    En 1649, vente de la métairie noble de Kerhisdriou à Claude de Coitéloury, époux de Marie de Lanloup, par Françoise de Rosmar, dame de Coatléven pour la somme de 4600 livres tournois21; cette dame fonde une messe le 27 mars 1670 sur l’autel du Rosaire de la cathédrale de Tréguier22.

    Dans les mouvances de la Prévôté du Pré, les actes de la seigneurie de Coetloury de 1677 à 1761 mentionnent le manoir de Kerhezriou23.

    Un acte de la seigneurie du Pré relatif à la seigneurie de Coetloury cite les lieux nobles Kercechriou et Kerisdriou24.

    Il semble que les noms Kerriou, Kerizriou, Kerhezriou, Kerisdriou désignent un même domaine Kerriou (IGN) mais nous n’en avons pas la preuve ; alors il sort des biens de Kergrist en 1621 et 1649.

    Des Kergrist possèdent d’autres biens dans la paroisse de Cavan25:

    Ce Guillaume de Kergrist, dont l’épouse n’est pas connue, est seigneur de Kertanguy et de Keranroux et Anne sa fille héritière est mariée une première fois à Jean Le Mignot et une seconde fois à Roland de Kerderien28.

    Ces Kergrist pourraient descendre de Yvon de Kergrist, seigneur de Kergrist, époux de Catherine Robert, par le mariage de leur fils ou petit fils Jean seigneur de Kertanguy avec Jean Tanguy dont François29.

    Les liens généalogiques de ces Kergrist avec les Kergrist seigneurs de Kergrist en Ploubezre restent donc à consolider.


1.3 Les Kergariou :

    La seigneurie de Kergrist passe aux Kergariou en 1591 par le mariage de Marie de Kergrist avec Jonathan de Kergariou30.

« Vente du fief et de la juridiction de Guerguiniou ayant cours dans les paroisses de Cavan, de Caouennec et de Botlézan , par Pierre de Kerret, sieur de Guerguiniou, et y demeurant dans la paroisse de Ploumilliau, à Pierre de Kergariou (fils de Jonathan de Kergariou et de Marie de Kergrist31), seigneur de Kergrist, époux de Marie de Toulcoet, pour la somme de 360 livres tournois ; prise de possession et appropriement en 1628 »32 33 34.

    Seigneurie de Kergrist et annexes :

« Autre déclaration que fournie en 1636 aux commissaires du roi, députés pour la convocation du ban et arrière ban, par Pierre de Kergariou, seigneur de Kergrist, tant des biens de son estoc que de ceux de ses enfants de son fait procréés en deffuncte dame Marye Toulcoet, sa compagne, savoir, les seigneuries de Kergrist, de Coadillau, de Keravel et du Puscoet (alias Pluscoat en Botlézan), avec des prééminences d’église et droits de fiefs dans les paroisses de Ploubezre, de Ploumilliau, de Cavan, de Cavennec et de Botlézan, échues au déclarant de la succession de Marie de Kergrist décédée puis l’unzieme jour d’aoust dernier… »35.

    Jonathan de Kergariou, fils de Pierre de Kergariou et Marie de Toulcoet, époux de Renée-Mauricette Le Gouz, seigneur de Kergrist, de Porzpoden, est seigneur de Guerguiniou en 168136.

« Féodalité passive : aveux, hommages et minus fournis à la seigneurie de Guingamp par Jonathan de Kergariou (donc entre 1647 et 1680), pour la partie du fief de Guerguiniou, située en Cavan, Caouennec et Botlézan »37.

    Vincent-Joseph de Kergariou, fils de Jonathan et de Renée-Mauricette Le Gouz, seigneur de Kergrist et Kervéguen, décédé en 1724, était seigneur de Guerguiniou.38

    Vincent Jonathas de Kergariou, fils de Vincent-Joseph ci-dessus, décédé en 1760, époux de Claude-Angélique-Marguerite Barbier de Lescoet, possède la seigneurie de Guerguiniou39.

    Entre 1769 et 1790, le domaine de la seigneurie de Kergrist contient « le fief de Kerguiniou dans la paroisse de Cavan »40.

    En 1785, la seigneurie de Guerguiniou est à Jonathas de Kergariou, fils des précédents, comte de Kervéguen, seigneur de Porzoboven, de Keranglas et du Portal41.


2. Liste de biens de la seigneurie de Guerguiniou-Kergrist


« Aveu des convenants de Kercongar (Caouennec) et de Kericoul (Caouennec et Cavan) et de plusieurs pièces de terre situées dans les frairies de Kercongar et de Kericoul et de plusieurs pièces de terre situées dans les frairies de Kercongar, de Kericoul et de Kerillis, le tout dans la paroisse de Cavan42 » (paroisse de Cavan qui littéralement à cette époque peut inclure sa trève Caouënnec).

    Nous avons vu aussi, ci-dessus que Kerriou en Caouënnec appartenait à la famille de Kergrist.

    Paroisse de Cavan: Kertanguy (en Cavan), Keranstiffel, Kerévénou.43 : En 1600, comme dit plus haut, Stivel appartient à Jean Le Mignot et Anne de Kergrist 44.

    Entre 1464 et 1772, Fief de Kergrist-Kerguiniou : Paroisse de Cavan, aveux de la métairie du Gruinec (alias Grinec en Cavan) et des convenants Jacob, Lividic, Huet, Kerazrouant, Alain Le Breuder, Kernivinen, Le Quellec (en Cavan), Kerscarn (en Cavan), etc, dans les frairies de Coatriou ou Boisriou (en Cavan), de Grinec (en Cavan), de Kerguennec (est-ce Kerguezennec en Cavan ?), de Kerillis, de Kernivinen et de Kerscarn45.

    Entre 1598 et 1778, mouvance du duché de Penthièvre au membre Guingamp : aveux et minus pour le fief de Kergrist sur les métairies de Kertanguy, du Grinec (en Cavan) et de Kerandoëchel (alias Keranchauden en Cavan), les convenants Coat-Hamon et François Huet, le manoir de Kerverault (alias Kerverrot) dans la paroisse de Cavan46.

    Ces biens pourraient être entrés tardivement, indépendamment de la seigneurie de Guerguiniou-Kergrist , dans la « propriété » de la seigneurie de Kergrist : exemple Keranchaudel.

    D’autres biens en Caouënnec appartenaient peut-être à la famille de Kergrist; pour le savoir, il convient de lire les cartons suivants aux Archives Départementales:

- Entre 1758 et 1762, Domaine de Kergrist : Rentier des terres de Kergrist , Porspozen et Kerguiniou47.

- Entre 1764 et 1768, Domaine de Kergrist : Rentier entier des seigneuries de Kergrist, Pospoven, Querguiniou et Kerael48.

- Kerguiniou Kergrist Caouennec (1478-1783)49.

Notes : 

1 J.Lamare « Inventaire-Sommaire des archives départementales antérieures à 1790 Côtes du Nord », T2, 1896, AD22 E1810

2 Y.Botrel “Les Justices seigneuriales de l’évêché de Tréguier » 2002 p98

3 J.Lamare « Inventaire-Sommaire des archives départementales antérieures à 1790 Côtes du Nord », T2, 1896, E1813

4 Y.Botrel “Les Justices seigneuriales de l’évêché de Tréguier » 2002 p98

5 H.Torchet « Réformation des Fouages évêché de Tréguier 1426 » 2003

6 H.Torchet « Réformation des Fouages évêché de Tréguier 1426 » 2003, p164

7 Y.Botrel “Les Justices seigneuriales de l’évêché de Tréguier » 2002 p98 et J.Lamare AD22 E1810

8 Montres de l’évêché de Tréguier en 1481 par Pol Potier de Courcy

9 AD22 E1992

10 Montre de Tréguier en 1503 AD22 1C184 et 74J49, retranscription par Ph.Caron

11 AD22 E1992 et J.Lamare AD22 E1810

12 Y.Botrel “Les Justices seigneuriales de l’évêché de Tréguier » 2002 p98, AD22 E1992, J.Lamare AD22 E1810 et Ph.Caron AD22 2 E450

13 J.Lamare AD22 E1810

14 Y.Botrel “Les Justices seigneuriales de l’évêché de Tréguier » 2002 p98 et J.Lamare AD22 E1810

15 Montre de Tréguier en 1503 AD22 1C184 et 74J49, retranscription par Ph.Caron

16 Base NoblesseBretonne (arrêt Kergrist, 14 août 1669)

17 R.Le Martret (Manuscrit de Keroulas)

18 BNF_MS 22 321 p497.

19 Potier de Courcy « Nobiliaire et Armorial de Bretagne » 1846

20 NoblesseBretonne (Arrêt Kergrist du 14 aout 1669)

21 AD22 E2162

22 R.Couffon «Chapelles, Autels, Enfeux et Sculptures héraldiques de la Cathédrale de Tréguier, eESocECdN1932 p215

23 AD22 E2162

24 AD22 E1517

25 AD22 E1993

26 Cadastre de 1826

27 INSEE « Nomenclature des écarts, hameaux et lieux-dits » 1946 et 1982

28 R.Le Martret (Manuscrit de Keroulas)

29 R.Le Martret (Manuscrit de Keroulas)

30 AD22 E1646 et R.Le Martret (Manuscrit de Keroulas)

31 E1959, E1957, R.Le Martret (Manuscrit de Keroulas)

32 AD22 E1992

33 R.Couffon « Prééminences dans six églises Tregoroises en 1679 » SocECdN, t XCIX, p36 note 10 et p37

34 AD22 E1810 et Y.Botrel “Les Justices seigneuriales de l’évêché de Tréguier » 2002 p98

35 AD22 E1957

36 Y.Botrel “Les Justices seigneuriales de l’évêché de Tréguier » 2002 p98 et J.Lamare AD22 E1810

37 AD22 E1810

38 Y.Botrel “Les Justices seigneuriales de l’évêché de Tréguier » 2002 p98 et J.Lamare AD22 E1810

39 Y.Botrel “Les Justices seigneuriales de l’évêché de Tréguier » 2002 p98 et J.Lamare AD22 E1810

40 AD22 E1982

41 Y.Botrel “Les Justices seigneuriales de l’évêché de Tréguier » 2002 p98

42 AD22 E1992

43 AD22 E1993

44 AD22 E1993

45 AD22 E1993

46 AD22 E1960

47 AD22 E1980

48 AD22 E1980 et E1981

49 AD22 E3482